Aujourd'hui : dimanche
23 juillet 2017
Initiatives de nos adhérents
Toulouse Métropole présente sa charte de la Lecture Publique

Amener les habitants de la Métropole, en particulier la jeunesse, à la lecture, à la création, à la culture, est un des grands défis pour les collectivités publiques. La charte de la lecture publique de Toulouse Métropole pose des principes clairs et favorise l’engagement de l’ensemble des acteurs dans le domaine du livre, de la lecture et des savoirs.

EN SAVOIR PLUS >
Communiqués de la FNCC

Déborah Munzer est élue présidente de la FNCC

Déborah Münzer, maire-adjointe à la culture de Nogent sur Marne, a été élue à l’unanimité présidente de la FNCC, le 17 juillet 2017 à Avignon. Elle succède à Florian Salazar-Martin. Elle veut promouvoir l’action et l’engagement militant de la Fédération en faveur des arts et de la culture selon deux grandes orientations : en interne, vers un rôle de service accru pour les collectivités territoriales ; et en externe, en responsabilisant les élus des instances nationales de la FNCC en tant que référents sur les territoires et sur les différentes problématiques sectorielles de la culture.
TELECHARGER LE COMMUNIQUE>>

Rythmes scolaires et éducation artistique et culturelle : pour une concertation nationale

C’est aux collectivités territoriales, et presque essentiellement aux communes, qu’est revenue la responsabilité, d’une part, de mettre en place la réforme des rythmes scolaires décidée en 2013 par le précédent Gouvernement et, d’autre part, d’organiser les “nouvelles activités périscolaires” (NAP), notamment les activités de natures culturelles et artistiques. Les collectivités ont su, malgré leurs contraintes financières, faire face à cette exigence.
TELECHARGER LE COMMUNIQUE>>
Rencontres territoriales

Rencontre Territoriale de la FNCC en région Ile-de-France

à Enghien-les-Bains, jeudi 29 juin 2017

La Fédération Nationale des Collectivités Territoriales pour la Culture, FNCC, et la Ville d’Enghien-les-Bains ont le plaisir de vous convier à la rencontre territoriale organisée le jeudi 29 juin 2017 à l’occasion de la XIème réunion annuelle du réseau des villes créatives de l’Unesco, sur le thème : « Collectivités territoriales, espaces publics et arts numériques »

Jeudi 29 juin 2017 à partir de 14h00
Rendez-vous au Centre des Arts
– 12 rue de la Libération –
95880 ENGHIEN-LES-BAINS

Retrouvez le programme détaillé et le bulletin de participation à compléter et à nous retourner ci-dessous.




La Lettre d'Echanges
A LIRE, dans le N° 153 : juin 2017
Décentralisation culturelle

Déposé le 2 mai, le rapport d’information de Jean-Marie Bockel, sénateur (UDI), sur “L’incidence de la nouvelle donne territoriale sur la politique de décentralisation culturelle” est le fruit d’une table ronde qui s’est tenue le 17 novembre 2016 et à laquelle le président de la FNCC a participé – aux côtés de Françoise Gatel, présidente de l’Association des petites cités de caractère, et de représentants du ministère de
la Culture. Cette initiative, portée par la Délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation, traduit un intérêt tout particulier pour les politiques culturelles territoriales : « La culture constitue un champ d’observation privilégié pour prendre la mesure de l’évolution des relations juridiques et financières entre les
différentes collectivités publiques. »

Créée en avril 2009, la Délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation est chargée d’informer le Sénat sur l’état de la décentralisation et sur toute question relative aux collectivités territoriales. Sa mission est ainsi précisée :
« Elle veille au respect de la libre administration et de l’autonomie financière et fiscale de ces collectivités ainsi qu’à la compensation financière des transferts de compétences et de personnel. Elle est également chargée d’évaluer les conditions de l’application locale des politiques publiques intéressant les collectivités territoriales. »

Le "musée conversationnel"

Initié en mai 2016 par la ministre de la Culture, la mission Musées du XXIe siècle a remis son rapport en février 2017. Ses préconisations, et surtout les très nombreux exemples de pratiques innovantesqu’il présente, s’organisent autour de trois axes (outre celui de l’évolution nécessaire des métiers du musée) : le musée éthique et citoyen, le musée
protéiforme et le musée inclusif et collaboratif. Mais, au-delà des pistes concrètes évoquées, c’est un basculement complet de la fonction de l’institution muséale que développe le groupe de professionnels qui a élaboré ce rapport sous la direction de Jacqueline Eidelman, conservatrice générale du patrimoine.

Jusqu’à présent, le musée avait pour fonction symbolique première de manifester la richesse et l’excellence de la culture des nations. C’était leur vitrine la plus belle. Or, dès la lettre de mission de la ministre, la perspective s’avère tout autre :
« La vocation plurielle des musées n’a jamais été plus importante qu’aujourd’hui pour contribuer au dialogue des cultures. » Au lieu de manifester une culture, de présenter et de préserver une tradition, il s’agit de participer à la réflexion contemporaine et d’oeuvre en faveur du dialogue interculturel.
En somme d’inventer le musée qui correspond à une société culturellement plurielle. D’inventer un “musée-monde” ou encore d’un « musée “zone de contacts”, qui délivre au plus grand nombre les clés d’interprétation des évolutions des modes de vie et de pensée à travers la mise en exposition d’un patrimoine de toute nature et origine ».

Voir aussi les sommaires des précédents numéros